Voler en ULM peut être le moyen le plus rapide, le plus simple et le moins coûteux de voler pour les pilotes qui souhaitent simplement s’amuser. Bien qu’il existe un certain nombre de restrictions sur l’activité des « ultralégers » – vous ne pouvez par exemple pas transporter de passagers, votre avion ne peut pas aller trop vite ou peser plus de 254 livres, etc. – il y a aussi beaucoup de liberté. En outre, les pilotes ultralégers ne sont pas sous licence. Il n’y a pas de tests écrits ou pratiques, ni d’exigences médicales spécifiques, à condition que l’avion que vous pilotez réponde aux exigences très spécifiques des réglementations fédérales de l’aviation. Même si vous n’avez besoin d’aucune licence ou certificat pour voler en ULM, la formation n’en demeure pas moins obligatoire.

Vous pouvez devenir pilote d’ultra-léger de différentes manières, mais voici les étapes de base que vous suivrez.

Admissibilité

Il n’y a pas d’âge minimum ni d’exigences linguistiques pour voler en ULM.

Premier vol gratuit

Si vous ne l’avez pas déjà fait, contactez votre section locale et prenez votre vol d’introduction gratuit, qui vous donnera un aperçu de la liberté et du plaisir de l’aviation autonome. 

Rejoignez une association d’aviation

En plus de vous aider à organiser votre premier vol, sans parler du plaisir et de la camaraderie de passer du temps avec des gens qui aiment voler, les Associations d’Aviation sont d’excellentes sources de conseils et de mentorat qui peuvent vous aider à chaque étape de votre parcours pour devenir pilote. 

Choisissez un type d’ULM

Il existe plusieurs types d’avions ultralégers, allant des avions traditionnels à voilure fixe aux parachutes motorisés, en passant par les giravions, les trikes de transfert de poids et même les montgolfières. Ce n’est pas obligatoire, mais il peut être utile d’avoir une idée du type d’appareil que vous souhaitez piloter avant de poursuivre activement votre entraînement. 

Finances

Apprendre à voler coûte de l’argent. Certaines associations locales offrent des bourses pour aider à la formation au vol. De plus, alors que la plupart des élèves-pilotes louent un avion pendant leur formation, dans certains cas, l’achat ou même la construction d’un avion peut être une solution rentable pour débuter. L’un des meilleurs moyens d’obtenir un accès abordable à un avion est de rejoindre un aéroclub.

Formation

La chose la plus importante à comprendre avant de piloter un ULM est que, peu importe ce que dit la loi, il est indispensable d’avoir été formé. Vous pouvez en savoir plus sur la façon de trouver une formation ultralégère ici.

Formalités administratives et médicales

Aucun requis ni examen médical n’est nécessaire pour devenir pilote d’ULM.

Étudier et pratiquer

En l’absence de test écrit, vous vous concentrerez principalement sur la formation avec votre instructeur, à la fois dans les airs et au sol. Il vous guidera vers les documents écrits à étudier, et vous pourrez également vous référer aux guides de formation pour les ULM à voilure fixe, les parachutes motorisés et les ULM à transfert de poids. 

Le vol ultraléger est incroyablement gratifiant et constitue l’un des moyens les plus abordables et les plus accessibles de réaliser le rêve de voler. Si les coûts sont similaires à ceux d’un petit bateau à moteur, la vue, elle, est bien meilleure.

Quelle diversité pour les machines ULM aujourd’hui ?

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *